NEDERLANDS ENGLISH FRANCAIS DEUTSCH

LE SPITZ ALLEMAND

 

Texte : Erna Van Bavel & Marie-Josée Vanhaelen

Copyright Deutscher Spitz Club of Belgium (DSCB)

 

 

Mais qu’est-ce que c’est que cette race ….

 

…. vous vous demandez.  Si nous vous disons que cette race en Belgique et surtout aux Pays-Bas est mieux connue sous le nom de « keeshond » ou « loulou », plusieurs d’entre vous la connaîtront.

Une apparition particulière

 

Le Spitz est un chien joyeux, extraverti, débordant de vie et très affectueux, qui fait partie du groupe 5 de races « Chiens de type Spitz et de type primitif ». Cela veut dire qu’il possède également les caractéristiques extérieures de ces races : les oreilles pointues dressées avec une pointe rigide et rapprochées, un museau pointu et la queue touffue, portée sur le dos.  Le Spitz est toujours un chien très naturel qui, dans le temps, a peu changé.  Mais il est plus que ça : avec son poil magnifiquement étendu, sa charpente compacte et carrée, sa collerette en forme de crinière, sa queue touffue, son regard foncé et audacieux et son pas souple, il est l’orgueil de chaque maître.  Le Spitz a une apparition frappante avec beaucoup de présence.

 

Cinq variétés et une gamme de couleurs

 

Parmi les variétés  du Spitz allemand, tout le monde peut trouver ce qu’il recherche.  Presque toutes les tailles et couleurs sont disponibles.  Pour éviter tout malentendu, nous récapitulons ci-après les 5 variétés  (tailles), avec les couleurs existantes.

1) SPITZ LOUP / KEESHOND (hauteur au garrot de 43 à 55 cm)

 

Le Spitz loup (qu’on appelle dans les pays anglophones comme la Grande-Bretagne, les Etats-Unis, le Canada, l’Australie, etc… simplement « Keeshond ») est le plus grand des Spitz allemands.  Avec son poil gris-loup (c’est-à-dire gris argenté aux pointes noires) et son museau aux yeux à dessin en « branche de lunette », il se présente de façon imposante.

2) GRAND SPITZ (hauteur au garrot de 42 à 50 cm)

 

Les couleurs des Grands Spitz sont blanc, noir ou marron uniforme. Il faut quand même dire que peu d’amateurs de Spitz peuvent se rappeler les Grands Spitz marrons.  Mais aussi pour les Grands Spitz blancs et surtout pour les Grands Spitz noirs, le temps presse.  Heureusement, une poignée d’amateurs de cette variété en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne se dévoue, en collaboration avec l’association de la race, au maintien de cette variété de Spitz magnifique.

3) SPITZ MOYEN (hauteur au garrot de 30 à 38 cm)

 

Le Spitz Moyen existe en plusieurs couleurs : blanc, noir, marron, orange, gris-loup et autres couleurs.  Parmi « autres couleurs », il y a un éventail de couleurs : crème, crème-sable, orange-sable, black & tan.  La variété blanche, le « loulou », est surtout la meilleur connue, tandis que les autres couleurs, surtout le noir et l’orange uniformes, deviennent de plus en plus rares.

4) PETIT SPITZ (hauteur au garrot de 23 à 29 cm)

 

Les couleurs des Petits Spitz sont identiques à celles des Spitz Moyens : blanc, noir, marron, orange, gris-loup et autres couleurs.  Ils sont mieux connus et ils se présentent alors aussi plus souvent, surtout dans les couleurs orange et blanc.  Aussi bien pour le Spitz Moyen que pour le Petit Spitz, le but est de maintenir les couleurs pures (orange, blanc, noir).

5) SPITZ NAIN / POMERANIAN (hauteur au garrot de 18 à 22 cm)

 

Toutes les couleurs des Spitz Nains peuvent se reproduire entre eux, puisque pour l’ensemble de toutes les couleurs des Spitz Nais seulement un titre de champion (CAC) est décerné au meilleur mâle et à la meilleure femelle aux expositions de chiens.  Pourtant, certains éleveurs veulent maintenir les couleurs pures, ce qui n’est pas du tout mauvais, puisque autrement certaines couleurs pourraient se perdre pour toujours.

 

Un peu d’attention pour les variétés du Spitz Allemand moins connues

 

Tandis que le plus grand des Spitz, le Spitz-loup, et le plus petit, le Spitz-nain, sans doute sont assez populaires, il y a également trois variétés qui sont moins connues.

 

D’abord il y a le Petit Spitz.  Il se présente assez fréquemment, mais les gens qui ne connaissent pas très bien la race pensent souvent avoir à faire à un Spitz nain (Pomeranian).  Ceci est probablement dû au fait que la différence en taille est tellement minime : le plus grand Spitz nain peut mesurer 22 cm, le plus petit des Petits Spitz 23 cm.  Vu leur poil abondant, même les juges peuvent être indécis et souvent font usage d’un mètre.

 

Le Spitz Moyen et le Grand Spitz sont moins connus, simplement parce qu’ils sont devenus rares.

 

Une exception : les Spitz Moyens blancs se présentent encore, mais il s’agit souvent de chiens sans pedigree.  La pureté de race ne peut être prouvée et c’est pourquoi on s’abstient d’eux pour élever des reproducteurs de Spitz Moyens blancs avec pedigree.  A part d’un petit nombre de Spitz Moyens blancs avec pedigree, il y a un plus grand nombre sans pedigree.

 

Et la situation est encore pire pour toutes les autres couleurs des Spitz Moyens.  On les voit rarement ou pas du tout.  Les Spitz Moyens oranges, marrons, noirs et gris-loups peuvent être considérés comme des chiens en voie de disparition.  Avec un peu de chance on les voit de temps en temps quand on visite une grande exposition.

 

 

 

C’est la même chose avec le Grand Spitz : dans leur cas, si on parle de raretés, on ne mentionne même plus le Grand Spitz noir.  On trouve un petit nombre de Grands Spitz blancs aux Pays-Bas et en Allemagne et quelques exemplaires en Suisse, en Autriche et en Tchèquie, et oui ….. en Belgique.  Le Grand Spitz noir est véritablement le « underdog » de la race.  Encore quelques-uns peuvent être admirés en Allemagne et en Tchèquie, dans d’autres pays il ne se présente plus. Et quand on parle des Grands Spitz, on mentionne également le Grand Spitz brun, mais on n’est pas certain du fait que cette variété existe encore aujourd’hui.

 

En 2005, en Allemagne, on a proclamé, à juste titre, le Spitz Moyen et le Grand Spitz comme races en voie d’extinction.  Au mois d’avril 2005, même la revue renommée « Wouf » a consacré un article au Grand Spitz, mentionnant la situation critique de cette race.  En Allemagne, aux Pays-Bas et en Belgique les journaux et les revues abordent souvent ce problème.  Ce sont surtout des propriétaires inquiets, les associations de la race et les éleveurs qui veulent attirer l’attention sur ce problème pour ainsi stimuler les gens à prendre également en considération le Spitz Moyen et le Grand Spitz lorsqu’ils décident de prendre un chien.  Ce sont eux qui savent combien il vaut la peine de donner à ces chiens magnifiques et affectueux la chance de survivre.

 

 

 

Vous voulez plus d’information ?  L’association de la race en Belgique, le « Deutscher Spitz Club of Belgium », abrégé DSCB, vous aide très volontiers.  Prenez simplement contact avec la présidente, Mme Marie-Josée Vanhaelen, tél. : 0032 15 62 38 19.

 

Page 2

Tous photos & textes  © van 't Kezenhoeveke
!!! En posant la fleche sur les photos, vous pouvez apercevoir un petit commentaire !!!